nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Garde n’est pas choqué par Saputo

Garde n’est pas choqué par Saputo

Garde n’est pas choqué par Saputo Photo: archives La Presse canadienne

C’est un Rémi Garde très calme qui s’est présenté devant les médias, mardi après-midi, au Centre Nutrilait. Les deux dernières défaites ont été difficiles à accepter et l’entraîneur de l’Impact ne semblait pas vouloir en ajouter une couche.

Ayant eu le temps de laisser la poussière retomber depuis samedi, Garde semblait réaliste par rapport à la situation, mais moins prêt à passer des messages comme il l’a fait à quelques reprises dans le passé.

«Un entraîneur qui ne gagne pas ses matchs ne peut pas forcément bien aller. Mais l’homme est là et combatif», a-t-il lancé la mine un peu basse.

Saputo dans le vestiaire

Après la défaite de samedi, le président de l’équipe, Joey Saputo, a tenu à descendre dans le vestiaire pour passer son message aux joueurs. Un geste qui n’a pas choqué l’entraîneur-chef.

«C’est lui notre patron. Il m’a averti avant et je ne suis pas choqué par le processus, je m’y suis habitué à Lyon. Je n’ai pas à commenter la façon dont il se comporte, ce serait indécent.

« C’est un message très fort. Parfois c’est important par différent moyen de nous faire remettre devant nos responsabilités. Plusieurs dans ce groupe sont jeunes et inexpérimentés. Il faut savoir que de jouer au foot, ce n’est pas seulement de s’entraîner, prendre une douche et jouer et prendre une autre douche.»

Garde semblait espérer que le message de son patron puisse motiver sa troupe à trouver ce désir d’en donner plus.

«Il a le droit de le faire, c’est son club, a expliqué le milieu Samuel Piette. Il avait un message à passer. Nous avons livré une performance embarrassante. Alors moi, je n’ai pas de problème avec cela.»

La fatigue, pas un facteur

Mis à part deux changements dans le match de mercredi à Chicago, Rémi Garde a gardé une formation partante identique pour la série de trois matchs en huit jours.

Malheureusement, cela n’a pas bien fonctionné. Qui plus est, comme à son habitude, les changements sont venus très tardivement.

De son côté, l’Union avait fait cinq changements dans son alignement partant de samedi, utilisant même, quelques jeunes joueurs.

Lorsque questionné à savoir s’il était possible que ses joueurs puissent être fatigués lors de ce match, Garde a répondu que s’il avait des joueurs fatigués à ce stade-ci de la compétition, il n’avait pas d’affaire dans le foot professionnel.

Pas de renfort bientôt

Malheureusement pour Garde, même si le prochain match n’aura lieu que lundi, il n’y a pas vraiment d’espoir de voir certains joueurs blessés reprendre du service face au Galaxy.

«Pas forcément, ce sont des blessures qui dureront plus que pour seulement cette semaine. J’espère retrouver Marco Donadel à l’entraînement aujourd’hui ou demain. Pour ce qui est de Jeisson Vargas, Rudy Camacho et Victor Cabrera, ça va s’étirer au-delà de cette semaine, malheureusement.»

Le match de lundi sera radiodiffusé sur les ondes du 98,5 FM. Le coup d’envoi est prévu pour 15h08. L’Impact en profitera pour célébrer les 25 ans du club qui a joué son tout premier match le 21 mai 1993. 

Les weekends à Danny

Les weekends à Danny

avec Danny Berger

En direct de 10:55 à 16:00
926
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.