• Accueil
  • Persistance de la coqueluche dans les Laurentides 

Persistance de la coqueluche dans les Laurentides 

Persistance de la coqueluche dans les Laurentides iStock / Nastco

88 cas de coqueluche ont été signalés dans les Laurentides depuis le début de l'année.

Une augmentation significative selon le CISSS des Laurentides qui dénombre habituellement environ 50 cas dans la même période.

La majorité des cas sont des enfants du primaire et du secondaire et dont le calendrier vaccinal est incomplet.

 

Les autorités observent cette année une persistance de cette maladie très contagieuse au-delà de sa période habituelle.

« Des cas de coqueluche continuent d’apparaitre au-delà de la saison habituelle, alors qu’à l’approche de l’été, nous devrions plutôt observer une diminution de ce nombre de cas. Nous souhaitons donc rappeler à la population des Laurentides que la vaccination demeure le meilleur moyen de se protéger contre la maladie. »

La coqueluche est une maladie très contagieuse qui peut causer une pneumonie.

Les enfants de moins d’un an sont plus à risque de complications et la majorité des enfants de moins de 6 mois auront besoin d’une hospitalisation. Bien que les décès soient rares, ils surviennent majoritairement chez les nourrissons de moins de trois mois. De plus, les femmes enceintes infectées dans les quatre semaines précédant l’accouchement ont un risque élevé de transmettre la maladie à leur bébé.

Qu’est-ce que la coqueluche ?
La coqueluche est causée par une bactérie qui se transmet par les sécrétions du nez et de la gorge. La maladie débute par des symptômes semblables à ceux d’un rhume. Par la suite apparaissent des quintes de toux suivies de difficulté à reprendre son souffle et d’un bruit aigu ressemblant à un chant du coq. La toux peut provoquer des vomissements et une décoloration bleutée du visage. Chez les nourrissons, un arrêt de la respiration (apnée) est souvent le premier symptôme et la toux peut être légère, voire absente.

Comment protéger son enfant et sa famille
La vaccination, débutée dès l’âge de 2 mois, demeure le meilleur moyen de protéger son enfant de la coqueluche et d’en prévenir les complications. De plus, les femmes enceintes de 26 à 32 semaines de grossesse peuvent désormais recevoir le vaccin afin de pouvoir protéger leur bébé dès la naissance.

En cas d’infection, il est possible de recevoir un antibiotique qui permettra de diminuer le risque de transmettre l’infection. Il faut donc consulter rapidement un médecin en présence de symptômes. Les jeunes enfants et les femmes enceintes à moins de quatre semaines de l’accouchement qui ont été en contact avec un cas de coqueluche doivent également consulter le médecin afin de recevoir un antibiotique en prévention.

Si vous avez des questions concernant le carnet de vaccination de votre enfant ou pour savoir quand consulter un médecin, vous pouvez téléphoner à Info-Santé en composant le 811.

Pour prendre rendez-vous pour un vaccin, contactez votre CLSC ou consultez le site http://www.santelaurentides.gouv.qc.ca/soins-et-services/vaccination/

Pour en savoir plus sur la coqueluche, visitez le http://www.sante.gouv.qc.ca/problemes-de-sante/coqueluche/ 

1407
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.