• Accueil
  • Fin du TSO : le CISSS des Laurentides veut attirer des employés

Fin du TSO : le CISSS des Laurentides veut attirer des employés

Fin du TSO : le CISSS des Laurentides veut attirer des employés iStock / Pornpak Khunatorn

Le CISSS des Laurentides a expliqué sa décision de mettre fin au temps supplémentaire obligatoire pour les agents administratifs et les préposés aux bénéficiaires des Laurentides.

La note de service envoyé vendredi aux gestionnaires et considéré comme une grande première au Québec selon le Syndicat des travailleuses et travailleurs des Laurentides en santé et services sociaux - CSN (STTLSSS-CSN) est une façon d'attirer de la main-d'oeuvre dans le réseau.

C'est ce qu'a indiqué en entrevue à CIME, le directeur des ressources humaines Mario Cianci qui a précisé qu'il ne s'agit pas d'un changement de mentalité au CISSS des Laurentides.

« Le problème du temps supplémentaire et du temps supplémentaire obligatoire est là à cause d'un manque de personnel et d'un manque de ressource. Donc on veut mettre des conditions attractives pour attirer des gens pour venir nous supporter. Plus de personnel on aura, moins d'essoufflement on aura chez notre personnel. »

Et les infirmières ?

M. Cianci confirme toutefois que le temps supplémentaire obligatoire se poursuit chez les infirmières.

« Pour l'instant, on n'en est pas là. »

Le 21 mars prochain, il y a aura une ouverture de postes massive, environ 500, à combler à l'intérieur du CISSS des Laurentides d'abord. 

En direct de 00:00 à 05:25
1034
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.