• Accueil
  • TDAH : nouveau cri d'alarme des pédiatres et d’un docteur en neurosciences de la région 

TDAH : nouveau cri d'alarme des pédiatres et d’un docteur en neurosciences de la région 

TDAH : nouveau cri d'alarme des pédiatres et d’un docteur en neurosciences de la région  pexels.com

Nouveau cri d'alarme des pédiatres qui ont récemment signé une lettre ouverte dans le Journal de Montréal pour diminuer le recours aux médicaments pour traiter les jeunes avec un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Dans une 2e lettre au quotidien, une soixantaine de pédiatres proposent six solutions pour diminuer les prescriptions de médicaments, dont la diminution de l’utilisation des jeux vidéo.

On propose aussi que les écoles offrent de 30 à 45 minutes d’activité physique chaque jour à l’école.

Le docteur en neurosciences, psychothérapeute et directeur-fondateur de l’Institut du développement de l’enfant et de la famille à Ste-Marguerite-du-Lac-Masson Joël Monzée est l'un des signataires. Il était en entrevue à CIME dans Allez hop, bon matin pour parler du dossier.

L'alimentation et l'attachement sous la loupe

Selon lui, il faut arriver à réduire le temps d’écran des enfants, mais aussi tenter de comprendre pourquoi le jeune est désorganisé.

« Si le jeune mange trop de nourriture industrielle, avec des sucres blancs et des colorants, il va y avoir un impact sur son comportement. [...] On peut avoir des enfants qui souffrent d'un trouble de l'attachement. Certains partent dans la lune et d'autres vont être suractifs et éventuellement frapper, mordre et pincer. [...] Mais si tous ces éléments-là ne sont pas observés par le médecin, par le CPE, par l'école ou les parents, on risque de diagnostiquer un trouble neurodéveloppemental alors qu'on est juste en face d'un jeune qui a besoin de support et d'aide particulière pour être capable de se développer normalement. »

Selon Dr Monzée, les ministres Lionel Carmant, délégué à la Santé et aux Services sociaux et Jean-François Roberge, à l'éducation, le Collègue des médecins et l'Ordre des psychologues devraient s'asseoir à la même table pour mettre en place un plan d'action.

Matin expresso

Matin expresso

avec Catherine Duranceau

En direct de 07:00 à 10:55
1075
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.