12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Pénurie de logements dans les Laurentides selon le FRAPRU

Pénurie de logements dans les Laurentides selon le FRAPRU

Pénurie de logements dans les Laurentides selon le FRAPRU

La pénurie de logements prend de l'ampleur au Québec alors que des données publiées aujourd'hui démontrent que le taux d'inoccupation des logements locatifs est maintenant de 1,8 pour cent dans la province.

C'est du jamais vu en 15 ans!

Et la situation est encore pire dans la région de St-Jérôme avec 0, 9 pour cent de logements disponibles, comme l'indique Véronique Laflamme, porte-parole du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU).

Et conséquence de la rareté des logements, les loyers sont en hausse de plus de 5 pour cent en moyenne au Québec par rapport à l'an dernier.

Le FRAPRU a confirmé à CIME que des militants regroupés dans des caravanes viendront dans les Laurentides dans les prochaines semaines pour visiter quelques députés et ministres de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Ailleurs au Québec 

Le bas taux d’inoccupation est particulièrement inquiétant dans les régions métropolitaines (RMR) de Québec (2,4%), Sherbrooke (2,3%), Montréal et Gatineau (1,5%). À Montréal, le taux d’inoccupation est à son seuil le plus bas en 15 ans. À Québec, le taux vient de passer sous le seuil d’équilibre établi à 3%, comme à Trois-Rivières où il est maintenant de 2,3%.

Il est sous la barre du 2% dans plusieurs autres municipalités : Granby (0,9%), Laval (1,2%), Drummondville (1,1%), Saint-Hyacinthe (0,4%), Rawdon (1,1%), Alma (1,9%), Joliette (1,3%), Rivière-du-Loup (1,8%), Saint-Georges (1,4%), Rouyn-Noranda (1,0 %), Rouyn-Noranda (1%), Montmagny (1,5%) et il baisse dangereusement dans plusieurs autres agglomérations, dont Rimouski (2,6%), et Sorel-Tracy (2,6%), Cowansville (2,3%), Salaberry-de-Valleyfield (1,5%) et dans les quartiers centraux de la Haute-Ville (1,7%) et de la Basse-Ville (1,8%) de Québec.

Selon le FRAPRU, la recherche de logement sera ardue ce printemps. Ces nouvelles données laissent présager que de nombreux locataires se retrouveront à la rue le 1er juillet prochain, alors qu’en 2019, quelque 175 ménages se sont trouvés sans logement à travers la province à cette date.

En direct de 15:55 à 18:00
3163
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.