12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Possible abolition de la police de Mont-Tremblant : les impacts sur le 9-1-1 ne sont pas connus

Possible abolition de la police de Mont-Tremblant : les impacts sur le 9-1-1 ne sont pas connus

Possible abolition de la police de Mont-Tremblant : les impacts sur le 9-1-1 ne sont pas connusBrigitte Sporrer Cultura Getty Images

Le préfet de la MRC des Laurentides ne connait pas, à ce stade-ci, tous les impacts qu’aurait une éventuelle abolition de la police de Mont-Tremblant sur le service d’urgence 9-1-1.

Marc L'Heureux, qui est aussi maire de Brébeuf, répond ainsi aux inquiétudes du collectif Action citoyenne pour la préservation du 9-1-1 à Mont-Tremblant, qui craint des répercussions négatives à l’ensemble de la MRC si le centre d'appels d'urgence et de répartition des services incendies et des travaux publics est abolit.

L'élu précise que c’est la centrale 9-1-1 de Mascouche qui couvre 18 des 20 municipalités, pour les policiers et les ambulances, sauf à Mont-Tremblant et Lac-Tremblant-Nord.

Malgré le manque d’informations dans le dossier, Marc L'Heureux ne s’inquiète pas outre mesure.

La Ville de Mont-Tremblant a promis de rencontrer,d'ici 2 semaines, les maires de Montcalm, d’Ivry-sur-le-Lac-sur-le-Lac, La Conception, Val-des-Lacs et Saint-Faustin-Lac-Carré, qui siègent sur le Comité de sécurité publique (CSP) de la MRC, et leur présenter l'offre de la Sûreté du Québec. 

Les élus interpellés

Dans les derniers jours, un résident d'Amherst, Hubert Chicoine, a envoyé une lettre à tous les maires et mairesses de la MRC des Laurentides, au nom du regroupement Action citoyenne pour la préservation du 9-1-1 à Mont-Tremblant.

En voici un extrait :

« Si cette décision est appliquée, elle entrainera la perte de plus d’une quinzaine d'emplois dans la région en comptant les employés administratifs qui ne sont pas des policiers. Pourquoi s'appauvrir d'autant d'emplois bien rémunérés. Il s'agit aussi de plus d’une quinzaine de familles qui font rouler l'économie de la région.

Est-ce que les citoyens de la MRC ne devraient pas avoir leur mot à dire quant au maintien dans la région de la répartition des appels d'urgence 911, des Services Incendies et des Travaux Publics par des gens qui ont développé une expertise du territoire? C'est beaucoup moins rassurant de savoir que ce service pourrait être assuré par une centrale située à plus d’une centaine de kilomètres de la région avec des employés qui n'y ont jamais mis les pieds. Ils ne connaissent pas le nom de telle courbe, ou celui de telle côte ou le nom de cet ancien commerce.

Ne devrions-nous pas être au moins au courant de la situation. La Ville de Mont-Tremblant parle de la desserte policière, mais jamais il n’était question de la fermeture possible du service 911 pour toute la MRC.  À la lumière de ces informations, plusieurs citoyens de la MRC sont extrêmement déçus et expriment le désir de maintenir le service 911 actuel, qu’ils qualifient d’essentiel, de confiance et de proximité.

Il est primordial que la population soit informée de ce possible changement et de la possibilité de le garder dans notre région.

Comment une telle décision affectant la sécurité de tous les citoyens de la MRC peut être prise par un seul conseil de ville. Ce même conseil qui vantait son excellent service d'urgence il n'y a pas si longtemps.

Mais vous, Monsieur le préfet, que pouvez-vous faire pour aider vos concitoyens ? »

Consultations publiques

Des consultations publiques auront lieu les 1er et 2 novembre prochains à 10 h, à l’hôtel de ville de Mont-Tremblant, au 1145, rue de Saint-Jovite. 

« Ces rencontres permettront aux citoyens de Mont-Tremblant et de Lac Tremblant-Nord de poser leurs questions et émettre leurs commentaires sur le projet, car tous les intervenants et spécialistes reliés au dossier seront sur place pour répondre aux interrogations de la population. (...) À noter que lors de la séance régulière du conseil d’agglomération du 15 octobre prochain, les citoyens qui désireront poser des questions concernant le choix de la desserte policière seront plutôt invités à le faire en participant aux réunions d’information qui sont spécifiquement prévues sur ce sujet (...) ».

La Ville de Mont-Tremblant précise que ces consultations s’adressent seulement à la population de Mont-Tremblant et de Lac-Tremblant-Nord. 

En direct de 00:00 à 05:25
1661
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.