• Accueil
  • Complexe sportif multifonctionnel : la MRC des Pays-d'en-Haut pose un geste symbolique fort

Complexe sportif multifonctionnel : la MRC des Pays-d'en-Haut pose un geste symbolique fort

Complexe sportif multifonctionnel : la MRC des Pays-d'en-Haut pose un geste symbolique fortMRC des Pays-d'en-Haut (Thomas Gallenne)
Rangée du fond : Tim Watchorn, maire de Morin-Heights, Joseph Dydzak, maire d’Estérel, Claude Charbonneau, maire de Saint-Adolphe-d’Howard, Jackline Williams, directrice générale de la MRC, Nadine Brière, mairesse de Sainte-Adèle; Gisèle Dicaire, mairesse de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, Monique Laroche Monette, mairesse de Sainte-Anne-des-Lacs et Jacques Gariépy, maire de Saint-Sauveur. Au premier rang, André Genest, préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut.

La MRC des Pays-d'en-Haut a apposé, dans les derniers jours, un panneau annonçant la venue du complexe sportif multifonctionnel sur le site qui accueillera le projet.

Un geste important et qui envoie un message clair à la population, de l'avis du préfet de la MRC des Pays-d'en-Haut André Genest.

«C’était important d’installer ce panneau physiquement, en bordure du futur emplacement, car il y a bien des gens – et j’en connais personnellement – qui ne savaient même pas que le futur complexe sportif s’en venait tout juste à côté de l’école secondaire AN-Morin de Sainte-Adèle!», lance le préfet.

Un concept abouti à 90%

C’est lors d’une séance de présentation devant le conseil de MRC tenue le 21 mai dernier, que les consultants des firmes Poirier Fontaine, Riopel et associés et EXP, ont présenté le concept du complexe, abouti à 90%. Un complexe avec une piscine et deux glaces.

«L’échéancier initial est respecté, le travail se poursuit en étroite collaboration avec l’équipe de professionnels, qui démontre une excellente écoute sur les besoins exprimés», lance Jackline Williams, directrice générale de la MRC.

Les consultants travaillent actuellement à l’élaboration du cahier des charges ou PFT (plan fonctionnel et technique).

«Le PFT, c’est en quelque sorte le devis qui sera remis aux entrepreneurs, lors de l’appel d’offres», précise pour sa part Daniel Cyr, chargé de projet du complexe sportif.

Appel d’offre cet été

«L’appel d’offre sera lancé en juillet, sur SEAO (Système électronique d’appel d’offres). Et c’est important de le mentionner pour que les entrepreneurs de la région soient informés», ajoute Mme Williams.

«Et nos critères de sélection seront le respect de trois points : Qualité, échéancier et budget», conclut M. Cyr.

Pour leur part, les consultants ont le mandat d’accompagner la MRC tout au long du processus, jusqu’à la livraison du complexe, pour une ouverture au public en août 2022.

Le projet d'environ 35 millions de dollars est financé à 66% par Québec et Ottawa.

En direct de 05:25 à 08:25
1500
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.