• Accueil
  • Des travaux de marquage de chaussée au MTQ qui font jaser

Des travaux de marquage de chaussée au MTQ qui font jaser

Des travaux de marquage de chaussée au MTQ qui font jaser
Le marquage est absent sur cette portion de la route 335 (à St-Lin-Laurentides)

Depuis 2018, dans les Laurentides et Lanaudière, les travaux de marquage de chaussée, sur les routes provinciales, sont confiés à des entrepreneurs privés. Auparavant, ces opérations étaient effectuées à l’interne.

Les directions des centres de service de Saint-Jérôme, Lachute, Mont-Tremblant et Joliette  ont exprimé à la direction régionale du ministère des Transports du Québec (MTQ) leur haut degré de satisfaction par le travail fait à l’interne. Malgré cela, la décision n’a pas fait l’objet d’une révision.

 Le recours à la sous-traitance a entraîné en 2018, première année où ces travaux ne sont pas réalisés par des équipes du MTQ, des déboursés plus importants. D’après des documents obtenus par CIME voici le comparatif des coûts :

                2017 : 1 594 008 $ (comprenant avantages sociaux et le matériel)

                2018 : 2 104 629 $

De plus, les travaux en 2018 se sont amorcés plus tard (juin) qu’à l’habitude (mai) et certains chantiers n’ont même pas été terminés (sur la route 335 à Saint-Lin-Laurentides et sur une portion de la route 158).

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), qui dénonce le recours à la sous-traitance, qu’il qualifie d’abusif, s’explique mal cette décision.

 

Comment se fait-il qu’il n’y a pas eu de suivi de fait pour s’assurer que toutes les routes soient terminées et sécuritaires? Pourquoi avoir payé 24% plus cher pour un travail qui en aurait couté moins?

RÉACTIONS

À la direction régionale (Laval-Laurentides-Lanaudière) du MTQ on confirme que la décision provient des hautes sphères du ministère qui ont décidé d’optimiser les ressources vers l’entretien des infrastructures et des ponceaux des deux régions. Quant au calendrier de réalisation des travaux, on explique qu'un délai dans le processus d'appels d'offre pour les travaux de balayage de chaussée ont eu pour conséquence de retarder la suite des opérations.

C'est une orientation ministérielle, c'est des priorités qui ont été identifiées par des équipes du MTQ, dans la région les ouvriers qui étaient affectés aux travaux de marquage ont été réaffectés à des produits et valeurs ajoutés étaient plus élevés notamment les travaux d'entretien des structures et ponceaux.

En direct de 22:00 à 00:00
2072
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.