• Accueil
  • Odeurs de cannabis : Santé Canada devrait accélèrer les choses selon le député Marcil

Odeurs de cannabis : Santé Canada devrait accélèrer les choses selon le député Marcil

Odeurs de cannabis : Santé Canada devrait accélèrer les choses selon le député MarcilCourtoisie
Le député bloquiste de Mirabel Simon Marcil

Le député fédéral de Mirabel Simon Marcil a commenté sur les ondes de CIME le climat particulier qui règne dans le secteur St-Canut actuellement.

Selon l'élu du Bloc Québécois, les voisins des serres de cannabis de Vert Mirabel sur la route 158 et l'entreprise elle-même sont victimes des nouvelles réglementations pour encadrer l'industrie et convient que le fédéral est toujours plus lent à s'adapter.

On rentre dans un nouveau débat et dans un nouveau dossier. Le cannabis légal est géré par Santé Canada pour les produits qui sont envoyés dans l'air et pour la plante aussi. N'importe quel système qui doit être installé ou potentiellement installé doit être approuvé par Santé Canada et ce n'est pas une institution qui bouge rapidement. [...] Santé Canada devrait clairement accélérer leurs démarches dans ce dossier-là et donner les accréditations justement pour que l'entreprise puisse aller de l'avant pour le bien-être des citoyens. [...] Une institution fédérale, c'est toujours plus long à bouger.

Simon Marcil qui habite à quelques kilomètres de l'endroit avec sa famille comprend très bien la situation ayant lui-même senti des odeurs de cannabis.

Il confirme avoir reçu des appels et des courriels à son bureau de comté provenant de citoyens qui souhaitaient que les choses changent.

Selon le député, Vert Mirabel serait sur le point d'acquérir de l'équipement pour régler les problèmes de ventilation, ce que l'entreprise ne confirme pas actuellement.

Gratitude envers les monteurs de ligne

Alors qu'il y avait encore des pannes dans la région lors de son passage, le député bloquiste qui est un ancien employé d'Hydro-Québec a accepté de donner ses commentaires sur ce que vivent ses anciens collègues.

Simon Marcil éprouvait une sincère gratitude envers ses ex-collègues qui travaillent jour et nuit dans des conditions difficiles pour rétablir le courant aussi rapidement que possible.  

Les travailleurs d'Hydro-Québec sont des travailleurs qui sont acharnés, motivés et veulent le bienfait du monde. Il faut qu'ils sortent dans les tempêtes de neige, ils travaillent 16 heures en ligne. Aux États-Unis, on les appelle les ``storm fighter``. J'aimerais qu'ils soient aussi reconnus qu'eux. [...] La gratitude revient de plus en plus. 

2040
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.