• Accueil
  • Marche mondiale pour l'environnement : pas de mouvement dans les Laurentides ?

Marche mondiale pour l'environnement : pas de mouvement dans les Laurentides ?

Marche mondiale pour l'environnement : pas de mouvement dans les Laurentides ?Cogeco Média

Alors qu'une centaine de milliers d'étudiants québécois ont voté une journée de grève pour pouvoir participer aujourd'hui à la marche mondiale pour l'environnement, chez nous dans les Laurentides, le mouvement ne semble pas avoir créé le même effet.

À part les étudiants du Centre collégial de Mont-Laurier qui manifestent sur leur campus aujourd'hui et ceux du Cégep de St-Jérôme et du Collège Lionel-Groulx qui se rendent à Montréal, aucune manifestation ou marche ne semble s'être organisée dans la région, du moins connue publiquement.

La Commission scolaire de Montréal a suspendu les cours en matinée dans six écoles où des élèves ont formé des chaînes humaines devant les portes.

Une lettre envoyée aux parents

De son côté, la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord a indiqué à CIME que ses dirigeants ont tâté le pouls dans les écoles toute la semaine, mais les élèves n'ont pas fait connaître à leurs enseignants leur intention de participer à cette manifestation étudiante mondiale qui se veut un appel tourné vers les décideurs à l’urgence d’agir face à la crise climatique.

CIME a appris que le ministère de l'Éducation a demandé aux commissions scolaires d'envoyer une lettre aux parents sur la journée de mobilisation.

Sur celle de la CSRDN, dont CIME a mis la main, on précise que « Sans nier l'importance des motivations à l'origine de ce mouvement, nous communiquons avec vous pour vous rappeler que la journée du vendredi 15 mars est une journée régulière de classe prévue au calendrier scolaire de votre établissement. Le respect de nos obligations concernant les heures de classe et la sécurité des élèves demeure une priorité. Comme vous le savez, la Loi sur l'instruction publique prévoit que la commission scolaire établit le calendrier scolaire des écoles en tenant compte qu’un minimum de 180 jours doit être consacré aux services éducatifs. »

Il n'est pas impossible que des enseignants parlent du mouvement mondial pour l'environnement et des enjeux climatiques puisqu'on indique « que les encadrements pédagogiques de la CSRDN offrent toute la latitude nécessaire pour aborder les questions climatiques à l'intérieur du cadre scolaire et pour traiter des enjeux climatiques avec les jeunes par les apprentissages prévus dans les différentes disciplines. » 

Il n'y a toutefois aucune consigne des autorités scolaires à cet effet.

En direct de 00:00 à 07:00
762
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.