nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Le gouvernement de la CAQ dit non à St-Adolphe et au Pays-d'en-Haut

Le gouvernement de la CAQ dit non à St-Adolphe et au Pays-d'en-Haut

Le gouvernement de la CAQ dit non à St-Adolphe et au Pays-d'en-Haut

**PRIMEUR**

Moins d’un mois après sa formation, le jeune gouvernement Legault renie déjà un premier engagement.

Il n’a aucunement l’intention de faire cesser le chantier d’Hydro-Québec à Saint-Adolphe-d’Howard, malgré la promesse de mettre les opérations sur la glace le temps d’approfondir le dossier.

En fin de journée mardi 6 novembre, un bref communiqué émanant du cabinet du premier ministre adressé à la salle des nouvelles de CIME  a confirmé le tout.

«Dès notre élection, notre gouvernement a pu faire un état des lieux avec Hydro-Québec et force est de constater que les travaux sont très avancés : le déboisement et les chemins sont terminés et les fondations de pylônes sont presque toutes complétées. À la lumière de cet état de situation, il est désormais trop tard pour fermer le chantier. Bien que des mesures d’atténuation plus avancées aient été mises en place pour éviter l’érosion et retenir les sédiments, nous demandons à Hydro-Québec de faire tout en son pouvoir pour réduire les impacts environnementaux au maximum. Nous continuerons de suivre le dossier de près», indique Nadia Talbot, attachée de presse de François Legault.

Quelques heures auparavant, un manifeste public de groupes environnementaux et de personnalités publiques enjoignait le gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) à respecter ses engagements vis-à-vis les citoyens de Saint-Adolphe-d’Howard et de la MRC des Pays-d’en-Haut.

La CAQ, par l’entremise de sa candidate locale dans la circonscription, la nouvelle députée d’Argenteuil Agnès Grondin, avait affirmé que son parti suspendrait les opérations de la société d’État le temps de mener une consultation auprès de tous les acteurs au dossier pour analyser tous les scénarios possibles concernant le passage de la ligne Grand-Brûlé – Dérivation St-Sauveur en sol adolphin, y compris l’enfouissement du projet.

Une députée muselée

CIME-FM a tenté à quelques reprises au cours des dernières semaines d’obtenir une entrevue avec la nouvelle députée d’Argenteuil, Agnès Grondin, afin de parler du dossier. Finalement, un rendez-vous téléphonique avait été convenu avec l’élue laurentienne mardi 6 novembre en matinée.

Après avoir reporté à deux reprises l’entretien, on nous a fait savoir que la députée d’Argenteuil n’allait pas commenter le dossier, quelques minutes seulement après que le bureau du premier ministre nous ait acheminé sa réponse. Le bâillon était ainsi imposé à l’élue locale.

Depuis juin dernier, le chantier d’Hydro-Québec est responsable d’au moins 14 déversements de sédiments dans les plans d’eau à proximité (Massie, Trois-Frères et Saint-Joseph). Sans compter que les superficies défrichées au profit des immenses pylônes ont été de plus grandes tailles que ce que démontraient les plans originaux.

Écoutez les réactions de Sarah Perreault, du comité aviseur de Saint-Adolphe-d'Howard et de l'artiste Claude Meunier, résident de St-Adolphe, à propos de cette décision du gouvernement caquiste.

Les weekends à Danny

Les weekends à Danny

avec Danny Berger

En direct de 10:55 à 16:00
1299
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.