nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Déversements : Hydro-Québec a été négligente selon Saint-Adolphe

Déversements : Hydro-Québec a été négligente selon Saint-Adolphe

Déversements : Hydro-Québec a été négligente selon Saint-Adolphe
Une foreuse creuse pour faire exploser le socle rocheux. À droite, en bas de la dépression se trouve le ruisseau.

Saint-Adolphe-d’Howard accuse Hydro-Québec de ne pas avoir fait son travail pour protéger les cours d'eau de la municipalité.

Une surcharge de sédiments transportés par les eaux de pluie d’un ruisseau, attenant au chantier du futur pylône 56 de la ligne Grand-Brûlé/Dérivation Saint-Sauveur, s'est déversée dans les lacs Massie et des Trois-Frères, dans la nuit du 5 au 6 juillet dernier. 

Les travaux de déboisement de la société d'État, effectués à l’aide de machinerie lourde en flanc de montagne, engendrent une grande friabilité du sol et selon la municipalité, aucune barrière n'a été installée comme il se doit.

« On est d’avis qu’Hydro-Québec n’a pas pris toutes les précautions nécessaires afin d’éviter ce déversement de sédiments dans nos lacs, ce qui fragilise évidemment les lacs. Pour nous c'est très clair, il doit y avoir comme exigé des barrières à sédiments pour faire obstacle au sable et au gravier. On considère qu'Hydro a l'amplitude de mesure nécessaire pour éviter tout ça. C'est ce qu'on demande à Hydro-Québec pour protéger nos lacs et nos cours d'eau. », a indiqué le directeur général de Saint-Adolphe-d’Howard Mathieu Dessureault. 

De son côté, Sarah Perreault du Comité aviseur de St-Adolphe croit qu'il y urgence d'agir. 

« L'eau de ces lacs est devenue brunâtre et complètement opaque, un phénomène tout à fait inhabituel. Au bout de trois jours environ, cette boue de matières en suspension s'est déversée dans le lac St-Joseph, principal lieu récréotouristique de la municipalité. La situation semble être revenue à la normale, mais les citoyens, avec raison, craignent que cela ne se répète et se questionnent quant aux impacts sur la qualité de l'eau. Au lieu de nier toute forme de responsabilité et s'en laver les mains, Hydro-Québec devrait agir avec prudence et prendre le temps de bien évaluer la situation afin de s'assurer que cela ne se répétera pas. Il en va du maintien de la qualité de nos plans d'eau et de nos cours d'eau. Il existe d'ailleurs une réglementation à la MRC des Pays-d'en-Haut qui vise à assurer le contrôle de l'érosion lors de travaux perturbant les sols. »

Les pluies exceptionnelles sont en cause selon Hydro

Appelé à réagir, le porte-parole d'Hydro-Québec Maxence Huard-Lefèbvre soutient que ce sont plutôt les pluies exceptionnelles qui sont en cause.

« On a eu des pluies très fortes lors de l'orage. En moins d'une heure, il est tombé 32 millimètres de pluie. Qu'il y ait des travaux ou pas, il y a des particules qui peuvent se retrouver avec la pluie dans l'eau et c'est ce qui a pu causer la situation qui a été observée par les citoyens. », a t-il indiqué en entrevue téléphonique.

Questionné à savoir pourquoi des barrières à sédiments n'étaient pas déjà sur place, M. Huard-Lefèbvre indique que ce n'était pas nécessaire.

« Étant donné que le déboisement a été fait à la main, ce n'était pas nécessaire à cet endroit et ça n'avait pas été identifié comme un endroit où on devait installer une barrière. C'était prévu de le faire quand les travaux commenceraient. On le fait de façon systématique quand on travaille sur l'installation de fondation et qu'il y a un cours d'eau à proximité. », poursuit-il.

Le porte-parole de la Société d'État confirme que des experts sont prêts à aller sur le terrain avec les ingénieurs du Service des travaux publics de St-Adolphe-d'Howard pour analyser la situation.

Hydro-Québec se dit aussi très à l'aise avec le fait que la municipalité ait transmis le dossier au ministère de l’Environnement.

Previous Next
En direct de 13:00 à 15:55
2378
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.