nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Recteurs universitaires: «Il n’y a pas de raison qu’ils soient traités comme des rock stars !»

Recteurs universitaires: «Il n’y a pas de raison qu’ils soient traités comme des rock stars !»

Recteurs universitaires: «Il n’y a pas de raison qu’ils soient traités comme des rock stars !» Photo tirée de McGill

Alors que la ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, a annoncé qu’elle va mieux encadrer la rémunération des recteurs d’université, Québec solidaire juge que l’approche du gouvernement n’est pas assez restrictive.

Dans un article publié mardi dans le quotidien La Presse, le journaliste Tommy Chouinard évoque les salaires des différents recteurs universitaires.   

Par exemple, le recteur de l’université McGill touche un salaire de base de 433 474$, celui de l’université de Montréal est de 422 269$, alors qu’à Concordia, le recteur a un salaire annuel de base de 377 058 dollars.

Et ça, c’est sans compter toutes les primes qui peuvent être négociées individuellement et qui augmentent considérablement la rémunération des recteurs.

Une simple règle budgétaire

Selon le journaliste de La Presse, la ministre David  a présenté aux présidents des conseils d'administration des universités une proposition de règle budgétaire pour encadrer la rémunération des recteurs, vice-recteurs et secrétaires généraux.

Mais cette proposition n’est pas assez restrictive estime Québec solidaire.

«Il était temps, ça fait des années qu’on connaît les abus épouvantables. Les salaires de base sont autour d’un demi-million de dollars. On est dans la fonction publique ! Ce n’est même pas proche de ce que fait le premier ministre. Les clubs privés, les chauffeurs, les voitures de fonction… Ce que nous demandions à l’époque, le mouvement étudiant, c’était un projet de loi pour encadrer la rémunération des recteurs. Il n’y a pas de raison qu’ils soient traités comme des rock stars ou comme Michaëlle Jean», affirme Gabriel Nadeau-Dubois, député de Gouin de QS.

Du temps où il militait dans le mouvement étudiant, Nadeau-Dubois se souvient que les revendications étudiantes exigeaient que l'encadrement de la rémunération des recteurs soit intégré à un projet de loi. 

«Le 2 octobre, le lendemain des élections, un nouveau gouvernement peut tout changer ça. Ce n’est qu’une ligne sur un papier quelque part. C’est insuffisant. Et ce qui est annoncé, c’est qu’on va limiter les augmentations de salaire. Les salaires actuels vont rester comme ça. Pour Québec solidaire, c’est un problème. Ce qu’il faudrait, c’est de diminuer le salaire des recteurs des universités pour le rapprocher d’un niveau acceptable.»

Matin expresso

Matin expresso

avec Jennifer Landreville

En direct de 07:00 à 10:55
1817
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.