12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Sauvetage nautique au Camp Bruchési de St-Hippolyte

Sauvetage nautique au Camp Bruchési de St-Hippolyte

Sauvetage nautique au Camp Bruchési de St-HippolyteCourtoisie : Camp Bruchési

Plus de peur que de mal pour des enfants qui se trouvaient au Camp Bruchési de Saint-Hippolyte mardi.

Un groupe de 75 étudiants de Prévost, Mirabel et Montréal était sur des rabaskas sur le lac de L'Achigan lorsque le vent s’est levé et a fait dériver les embarcations sur une des îles, vers 13h.

Aucun enfant ne s'est retrouvé à l'eau et leur sécurité n'a jamais été compromise. Une information confirmée par le camp, la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord et la municipalité.

Nicolas de Lorimier, directeur des opérations du Plein air Bruchési, explique pourquoi on a dû faire appel aux pompiers et à la patrouille nautique.

On a un surveillant-sauveteur-plage qui est engagé principalement pour surveiller les embarcations sur le lac, pour prévenir en cas de problème. Suite aux communications qu'on a eues via téléphone cellulaire avec les personnes qui étaient sur le lac en présence des enfants, il y avait des embarcations qui commençaient à avoir de la difficulté à revenir et n'arriveraient pas à temps pour leur autobus. On leur a simplement demandé de s'accoster sur une île, sécuriser les embarcations et les enfants puis on a fait appel aux services d'urgence, mieux équipés, pour nous donner un coup de main et rapatrier les enfants plus rapidement.  

Intervention adéquate

M. de Lorimier assure que le protocole prévu pour ce genre d'incident a été suivi à la lettre.

Des enfants ébranlées par leur mésaventure ont été rencontrées par des intervenantes psychosociales du CISSS des Laurentides et les parents ont tous été informés de la situation.

D'autres l'ont toutefois vécu comme une aventure.

Je me suis moi-même rendu sur place et les animateurs étaient en contrôle du groupe. Des enfants jouaient et chantaient des chansons sur le bord de la berge. Les enfants sont très résilients par rapport à ça et vont toujours chercher le meilleur dans une situation. Quand on leur offre de s'amuser au lieu de s'inquiéter, ils vont s'amuser. La majorité vont en ressortir avec une histoire à raconter comme quoi ils ont dérivés sur un lac, qu'ils étaient des pirates secourus par des pompiers et des plongeurs.    

La Ville fera un suivi

La municipalité de Saint-Hippolyte a confirmé à CIME qu'un rapport d’incident sera produit par le Service sécurité incendie. 

Elle s’assurera également qu’un plan de mesure d’urgence sera élaboré rapidement. 

Le maire Bruno Laroche sera en entrevue sur nos ondes en fin de journée.

Des moniteurs formés et expérimentés

Le Camp Bruchési est certifié par l'Association des Camps du Québec, répondant à plus de 60 normes qui traitent des exigences et des meilleures pratiques relatives à la sécurité, à l’encadrement, à la programmation, à l’environnement, à la santé et à l’alimentation. 

Le directeur des opérations, qui travaille sur le site depuis 10 ans, confirme que les animateurs et animatrices suivent une formation pour s'aventurer sur le lac et que la majorité d'entre eux, provenant des cégeps ou des universités, ont déjà de l'expérience. 

Pour faciliter ce genre d'intervention, le camp de vacances fera une demande auprès de la municipalité de St-Hippolyte pour ajouter un quai supplémentaire et une embarcation avec un moteur plus puissant. On souhaite que ce permis soit délivré à l'ensemble des camps de vacances sur le lac de L'Achigan.

En direct de 19:00 à 22:00
1777
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.