• Accueil
  • Le CRE des Laurentides inquiet qu'on redonne l'accès du parc national du Mt-Tremblant à la motoneige

Le CRE des Laurentides inquiet qu'on redonne l'accès du parc national du Mt-Tremblant à la motoneige

Le CRE des Laurentides inquiet qu'on redonne l'accès du parc national du Mt-Tremblant à la motoneige

La possible réouverture du sentier Caribou, qui traverse le parc national du Mont-Tremblant, aux motoneigistes ne fait pas l'affaire de tous.

Si à Saint-Donat, les élus, la chambre de commerce et le club de motoneige se réjouissent des intentions prêtées au gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ), il en est tout autrement pour les groupes environnementaux.

Le Conseil régional de l'Environnement (CRE) des Laurentides se dit, au contraire, très préoccupé par la question. L’organisme indique que si on donne l’aval pour ce dossier ce sont l’ensemble des parcs nationaux de la province qui deviendront des lieux d’accueil pour les motoneigistes.

La directrice générale du CRE des Laurentides rappelle que la vocation de l'endroit et l'activité sportive de la motoneige sont tout simplement incompatibles. «La motoneige et la protection des milieux naturels sont deux éléments tout simplement inconciliables.»

La DG soutient que la Loi sur les Parcs, adoptée en 1977 et modifiée en 2001, notamment pour renforcer la mission de préservation, est pourtant très claire: «Un parc national dont l’objectif prioritaire est d’assurer la conservation et la protection permanente de territoires représentatifs des régions naturelles du Québec ou de sites naturels à caractère exceptionnel, notamment en raison de leur diversité biologique, tout en les rendant accessibles au public pour des fins d’éducation et de récréation extensive, soit un type de récréation caractérisée par une faible densité d’utilisation du territoire et par l’exigence d’équipements peu élaborés».

 Pour Philippe Roy, président du CRE des Laurentides, c’est tout simplement un non-sens : «On a investi des millions de fonds publics pour créer des voies de contournement afin de protéger les écosystèmes du Parc. Rien ne justifie de menacer l’intégrité de la plus grande aire protégée de notre région.»

2203
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.