• Accueil
  • Les parcs nationaux de la SÉPAQ seront en grève dans les Laurentides 

Les parcs nationaux de la SÉPAQ seront en grève dans les Laurentides 

Les parcs nationaux de la SÉPAQ seront en grève dans les Laurentides 

Les parcs nationaux de la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) des Laurentides, Lanaudière et de l’Outaouais seront touchés par la grève durant les vacances de la construction.

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec a annoncé, ce matin, ces nouvelles perturbations sur les sites des parcs nationaux d'Oka et de Mont-Tremblant, à compter du samedi 20 juillet, en raison de l’impasse à la table de négociation sur la question des salaires.

Pour l'instant, les réserves fauniques du territoire ne sont pas touchées.

Le Syndicat avait déjà été annoncé que les travailleurs, qui sont pour la plupart saisonniers, déclencheraient la grève, à compter du 17 juillet, dans certains établissements situés hors des Laurentides.

« Visiblement, François Legault est insensible à la réalité des petits salariés du Québec. Il n’a pas non plus la préoccupation d’assurer l’avenir de nos parcs et de nos réserves naturelles. Il est temps de hausser le ton. »

Innaceptables 

Les dernières offres mises de l’avant par la direction de la Sépaq ont été jugées inacceptables par le comité de négociation du SFPQ qui a refusé de poursuivre les discussions sur le plan salarial.

Plusieurs autres points sont en litige dont les horaires atypiques et les vacances.

« Après une prolongation de convention collective et des négociations qui durent depuis plus de cinq mois, l’offre patronale est toujours ridicule : moins de 1% par année. Les augmentations de salaire proposées ne couvrent même pas l’augmentation du coût de la vie. Nous avons des téléphonistes-réceptionnistes, des journaliers, des conseillers aux ventes, des jardiniers, des préposés à l’accueil, des guides accompagnateurs et bien d’autres corps d’emplois qui gagnent entre 13 et 14 $ par heure, en plus d’avoir un travail saisonnier. Ils méritent de meilleurs salaires. Il n’est plus question pour eux de s’appauvrir année après année. »

« Il s’agit d’un pourcentage historique de la part des membres de la Sépaq. »

2048
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.