nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Rendez-vous de l'info : La deMOIs’aile, un blogue pour développer l'estime de soi

Rendez-vous de l'info : La deMOIs’aile, un blogue pour développer l'estime de soi
La deMOIs’aile

Entrevue avec Marie-Ève D'Amours, fondatrice du projet La deMOIs’aile

il y a 3 mois

Capusle radio sur « La deMOIs’aile » avec Justine Vachon

il y a 3 mois

Au Rendez-vous de l'info aujourd'hui, un projet pilote qui permet aux adolescentes de s'exprimer.

À l'heure où l'on parle beaucoup des problèmes de santé mentale de nos jeunes, d'intimidation et de performance, la technicienne en éducation spécialisée Marie-Ève D'Amours a créé le projet « La deMOIs’aile » qu'elle souhaite implanter à travers les écoles secondaires des Laurentides et partout au Québec.

Il s'agit d'une plateforme de blogue où les jeunes filles de 12-17 ans sont invitées à publier des textes sur ce qu'elles vivent. Elle-même blogueuse sur moime.ca,  Marie-Ève D'Amours soutient que l'écriture l'a aidée à traverser des épreuves et à mieux se connaître. C'est d'ailleurs ce qu'elle veut raconter aux ados dans sa conférence lorsqu'elle leur propose d'embarquer dans l'aventure de « La deMOIs’aile ». Elle souhaite aussi leur apprendre à utiliser internet d'une façon positive.

Des chercheurs se penchent sur « La deMOIs’aile »

Il faut dire que le projet de cette Adéloise de 34 ans, qui sera présenté à travers plusieurs écoles secondaires de la Commission scolaire des Laurentides dès l'automne, fait maintenant l'objet d'un mémoire universitaire à l'Université du Québec en Outaouais (UQO) à Saint-Jérôme.

Marie-Ève D'Amours reçoit un accueil très chaleureux dans la communauté adéloise et tremblantoise lorsqu'elle parle de son projet aux gens d'affaires qui veulent s'impliquer. La population pourra d'ailleurs lire certains articles des adolescentes bloqueuses grâce à une belle collaboration avec L'Information du Nord Mont-Tremblant.

La fondatrice voit très loin et souhaite exporter son projet à travers la province et ensuite au Canada.

Brunch matinée

En direct de 06:00 à 11:00

978
100

Brunch matinée

avec Jennifer Landreville

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.