nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Antoine Bertrand et Vincent Leclerc à la rescousse des archives

Antoine Bertrand et Vincent Leclerc à la rescousse des archives

Séraphin et le curé Labelle viennent à la rescousse des archives de la Société d’histoire de la Rivière-du-Nord (SHRN).

Au moment où l’avenir de plusieurs services d’archives privées agréés du Québec est incertain, l’auteur de la série télévisée Les Pays d’en haut, Gilles Desjardins, a été interpelé par le récent cri du coeur de l'organisme basé à Saint-Jérôme qui se retrouve sous le respirateur artificiel en raison du financement inadéquat du gouvernement provincial.

Lors d'un point de presse jeudi tenu dans ses locaux, la SHRN a invité le milieu culturel à se mobiliser en faveur de cette cause en lançant un manifeste sous le thème Ensemble, assurons le futur de notre passé, prônant le maintien dans leur milieu, le financement adéquat et la reconnaissance des services d’archives privées agréés en tant qu’institutions indispensables à la préservation de notre histoire et de notre culture.

Alors que la Société d’histoire de la Rivière-du-Nord œuvre sur le territoire même où se déroule l’émission inspirée des célèbres Belles histoires des Pays-d'en-Haut de Claude-Henri Grignon, les comédiens Vincent Leclerc et Antoine Bertrand, qui personnifient l’avare Séraphin et le curé Antoine Labelle, ajoutent leur voix aux côtés de Charles Binamé, Paul Doucet, Gabriel Dusseault, Jean-Philippe Duval et François Rozon en signant le manifeste.

« Ces places-là sont tenues à bout de bras par des gens qui le font par passion, qui le font par devoir de mémoire, qui le font à cause de leur cœur », a dit Antoine Bertrand, ajoutant qu’en tant qu’acteur, il a lui-même eu à consulter les archives de sociétés d’histoire pour le film Louis Cyr : L'homme le plus fort du monde.

Pour sa part, Vincent Leclerc a souligné son appui à la SHRN et aux autres services d’archives privées agréés du Québec, mais également son soutien aux artistes qui consultent régulièrement les archives. « Si ça n’avait été de ces sources, qui sait si leurs œuvres auraient vu le jour ? ». 

Ces services d’archives privées agréés, dont la mission est d’acquérir, de préserver et de mettre en valeur les archives de leur territoire respectif, constituent une source d’information primordiale pour la mise en œuvre d’initiatives à caractère historique, comme c’est le cas pour la série Les Pays d’en haut, qui se déroule à la fin de XIXe siècle dans les Laurentides.

« Quand on a comme devise Je me souviens, on a une responsabilité envers les institutions culturelles qui assurent la conservation de la mémoire collective du Québec et on doit les soutenir financièrement afin qu’elles puissent s’acquitter de leur mission » soulignait pour sa part la présidente de la SHRN, Suzanne Marcotte.

Vous pouvez appuyer les revendications et les actions de ce mouvement en cliquant ici.

Previous Next

Brunch matinée

En direct de 06:00 à 11:00

907
100

Brunch matinée

avec Jennifer Landreville

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.