nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

La sécurisation de la route 117 oubliée par le ministère des Transports ?

La sécurisation de la route 117 oubliée par le ministère des Transports ?
Sebastien Gauthier / Code Rouge Mont-Laurier

Entrevue avec le maire de Lac-des-Écorces et président du comité SOS 117 Pierre Flamand 

il y a 3 mois

Le maire de la municipalité de Lac-des-Écorces et président du comité SOS 117 Pierre Flamand est hors de lui.

Alors que le ministre des Transports André Fortin a annoncé lundi tous les travaux routiers qui se dérouleront d'ici deux ans dans les Laurentides au coût de 149 millions de dollars, l'élu des Hautes-Laurentides dénonce l'absence du projet de sécurisation de la route 117 entre Labelle et Mont-Laurier dans les plans du gouvernement.

M. Flamand rappelle que les citoyens attendent le début des travaux depuis sept ans sur ce tronçon d'environ 65 km construit dans les années 50 et qui a fait de nombreuses victimes dans les dernières années. Selon La Presse, la Société de l'assurance automobile du Québec rapporte plus de 1800 accidents, qui ont fait 26 morts, 37 blessés graves et environ 500 blessés légers entre 2010 et 2016.

Le maire de Lac-des-Écorces soutient que près de 10 000 véhicules, en moyenne, circulent chaque jour à cet endroit qui relie l'Abitibi à Montréal, dont 20 % sont des camions lourds.

Les revendications du comité SOS 117

La sécurisation de la route 117 comprend l’aménagement d’une route à quatre voies entre Labelle et Rivière-Rouge, l’ajout d'une dizaine de voies auxiliaires et la correction de trois courbes dangereuses dans le tronçon Rivière-Rouge - Lac-des-Écorces et le prolongement, au sud, du boulevard urbain de Mont-Laurier vers Lac-des-Écorces.

En 2011, le ministre des Transports de l'époque Norm McMillan avait annoncé qu'on allait réaliser un plan, en trois phases, afin de sécuriser les déplacements entre Labelle et Mont-Laurier. Le chantier était évalué à l'époque à environ 200 millions de dollars.

Votre couleur musicale au travail

En direct de 08:30 à 12:00

1809
100

Votre couleur musicale au travail

avec Paméla Beaudry

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.