nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Érosion des berges : on teste les zones de surf à Saint-Hippolyte

Érosion des berges : on teste les zones de surf à Saint-Hippolyte

Érosion des berges : on teste les zones de surf à Saint-Hippolyte

La municipalité de Saint-Hippolyte aura sa propre station environnementale au lac de L'achigan.

On veut mesurer l’amplitude des vagues, le niveau de l’eau du lac, l'évolution des plages et venir appuyer des faits relativement aux conséquences des bateaux de type wake board.

Financé par les 450 membres de l’Association pour la Protection du Lac de l'Achigan (APLA) et via le Fonds vert de la municipalité, le projet va se pencher sur un problème qui inquiète beaucoup de riverains ; l'érosion des berges.

La présidente de l'APLA Johanne Gauthier indique que l'assocation est en mode solution et en collaboration avec la population.

« Des études scientifiques ont démontré que la pratique de ces sports nautiques, comme le wake board et le surf, à partir de 300 mètres de la rive et dans moins de 5 mètres de profondeur, c'était dommageable et relié directement à l'érosion des berges. On a proposé d'essayer deux zones qui respecteraient ces limites-là. Il y a eu une consultation populaire et 822 résidents étaient en accord d'essayer cette pratique. Le but ce n'est pas d'empêcher les gens, c'est de vivre en harmonie avec la nature et je pense que c'est ce qu'on essaie de faire. »

On craint qu'une mauvaise qualité de l'eau fasse baisser de façon importante la valeur des résidences situées au bord l'eau et autour.

Une rencontre post-mortem aura lieu avec la municipalité à la fin de l’été et l'APLA formera un groupe de discussion en septembre.

Un rapport officiel, qui permettra de mesurer l’évolution des différents paramètres du lac, sera déposé dans 2 ans soit à l’automne 2019.

Previous Next
En direct de 00:00 à 05:25
1096
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.