nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Jersey Day à A.-N.-M : la CSL s'explique

Jersey Day à A.-N.-M : la CSL s'explique

Entrevue avec Louis Piché, secrétaire général et directeur des communications à la CSL

il y a 3 mois

La Commission scolaire des Laurentides (CSL) souhaite rectifier certains faits alors qu'un élève de l’école secondaire Augustin-Norbert-Morin qui portait un chandail de soccer pour montrer son appui aux victimes de Humboldt affirme avoir été suspendu en raison de son geste.

La direction scolaire, qui n'était pas au fait de la tenue de cette journée spéciale du Jersey Day, a effectivement demandé à Philippe Volek de revêtir un chandail arborant le logo de l’école, tel qu' indiqué dans le règlement, en proposant l’organisation d’un événement pour soutenir les victimes de l’équipe de hockey des Broncos lors d’une autre journée.

La CSL soutient que l’élève a refusé et est ensuite parti de l’école de son plein gré avec son père.

« Le Jersey Day est un événement tout à fait noble qui semble avoir pris beaucoup d’ampleur dans les établissements scolaires à travers le Canada. Si l’école secondaire A.-N.-M avait été au fait de la tenue de cette journée spéciale, elle aurait bien sûr assoupli les règles pour l’espace d’une journée afin d’honorer les victimes du tragique incident à Humboldt. Cependant, une telle organisation doit se faire en concertation avec la direction de l’école en premier lieu afin de mobiliser le maximum d’élèves », mentionne monsieur Bernard Dufourd, directeur général de la CSL.

Rien à voir avec le hockey

En entrevue avec La Presse canadienne, Bernard Dufourd a souligné que la direction de l'école secondaire Augustin-Norbert-Morin estimait que l'adolescent, qui a déjà eu des ennuis pour ne pas avoir respecté le code vestimentaire, cherchait plutôt un « prétexte » pour porter son chandail de soccer plutôt qu'un vêtement autorisé. Il a fait remarquer que le chandail que portait Philippe Volek n'avait rien à voir avec le hockey ou les Broncos.

« S'il avait choisi de porter un chandail des Broncos, nous aurons compris que son geste était noble », a-t-il ajouté.

Dans tout le Canada, plusieurs se sont présentés au travail ou à l'école en portant un chandail à l'effigie d'un club de sport dans le cadre du Jersey Day ou la Journée du chandail, une initiative lancée par un groupe de mères de la Colombie-Britannique afin d'envoyer un message de soutien aux familles des victimes de la tragédie de Humboldt.

Plusieurs employeurs, dont les Forces armées canadiennes et la société de transport de Toronto, avaient accepté d'assouplir leur code vestimentaire pour l'occasion.

Soulignons que les élèves d'A.-N.-Morin à Sainte-Adèle ont rendu hommage à leur façon, ce midi, aux victimes de Humboldt pendant une activité sportive. 

La couleur musicale de vos soirées

En direct de 19:00 à 00:00

1344
100

La couleur musicale de vos soirées

avec Éric Dufresne

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.