nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2

Hydro-Québec : les déversements de sédiments se poursuivent selon St-Adolphe-d'Howard

Hydro-Québec : les déversements de sédiments se poursuivent selon St-Adolphe-d'Howard
Comité aviseur de St-Adolphe

La municipalité de St-Adolphe-d'Howard et son comité aviseur affirment que les déversements de sédiments se poursuivent dans les lacs aux abords des travaux de la future ligne à haute tension d'Hydro-Québec.

Selon le regroupement, les mesures mises en place par la société d'État à la mi-juillet après un premier événement se sont avérées totalement inefficaces.

À quatre reprises depuis, les lacs Massie et des Trois-Frères se seraient à nouveau retrouvés avec une importante surcharge de sédiments faisant en sorte que l'eau devient brunâtre et opaque pendant des jours.

Certains résidents du secteur sont inquiets et n'osent plus s'y baigner.

« On sait que nos lacs sont fragiles, particulièrement le lac des Trois-Frères. Personne n'a le droit de déverser des sédiments dans un cours d'eau. Hydro est donc en infraction puisque la loi sur la qualité de l’environnement interdit de tels déversements. Même chose selon un règlement municipal. Est-ce qu'on va attendre que nos lacs agonisent pour vraiment prendre des mesures efficaces ? Il faut que ce soit des experts indépendants qui mettent leur nez là-dedans. », a indiqué Denise Payette du comité aviseur et membre de l’Association du lac des Trois-Frères.

La Ville a, à chacun des épisodes observés, avisé le ministère de l’Environnement et Hydro-Québec. Elle exige la mise en place les mesures de mitigation nécessaires.

De son côté, le comité aviseur estime que le ministère devrait ordonner un arrêt immédiat des travaux le temps d'analyser la situation.

«Dans toute cette affaire, une chose est sûre : Hydro n’a jamais réussi à atteindre l’acceptabilité sociale. Ce projet est un gâchis sur le plan paysager, environnemental, social et économique », conclut Mme Payette.

Retour et cie.

Retour et cie.

avec Genevieve Hébert-Dumont

En direct de 16:00 à 18:00
2930
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.