nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Un quartier de petites maisons bientôt à Prévost

Un quartier de petites maisons bientôt à Prévost
Un exemple de coopérative de propriétaires en Oregon aux États-Unis

Entrevue avec Chantal Massicotte est présidente du comité Hameau de Prévost

il y a 7 jours

Un projet de petites maisons souhaite s'implanter au coeur de Prévost.

Il s'agirait d'une première dans les Laurentides alors que les initiatives de mini-quartiers, d’habitats participatifs et d’écovillages se multiplient au Québec, notamment dans la Ville de Québec, en Estrie et en Montérégie. Ce type de quartier est déjà bien implanté en Europe et aux États-Unis.

La coopérative de propriétaires Le Hameau de Prévost compterait une trentaine de maisonnettes d'environ 800 pieds carrés au sol, plus grandes que les mini-maisons, dont le prix d'acquisition varierait entre 120 000 $ et 200 000 $.

« La mode est aux micromaisons et aux mini-maisons, mais nous c'est plus grand. C'était important d'offrir assez grand pour attirer des familles. Et en plus ça répond aux normes municipales. », a indiqué la présidente du comité de pilotage Chantal Massicotte.

Un milieu où les valeurs d’entraide et de solidarité sont omniprésentes

Le Hameau de Prévost, dont le site sera choisi au moment venu par les membres, offrira à la fois les avantages de l’intimité d’une maisonnette et ceux d’une vie collective entre voisins qui se sont choisis.

Il y aurait également un bâtiment communautaire ouvert à tous dans lequel on retrouverait une cuisine collective, un salon avec un coin pour les enfants. Un jardin communautaire occuperait une bonne partie du terrain, tandis que les espaces réservés à l’automobile seraient plus discrets.

« Notre grand désir c'est que le projet soit intergénérationnel, multiculturel et dans un objectif de coopération et de partage. Mais soyons clair, une coopérative de propriétaire, ce n'est pas une commune. », poursuit Mme Massicotte. 

Comme le mini-quartier de Sherbrooke, le Hameau sera construit et géré démocratiquement par ceux qui y habiteront.

Ce comité de pilotage du Hameau de Prévost, formé de sept personnes, souhaite recevoir ses habitants dans le mini-quartier intergénérationnel d'ici deux ans.

« Nous avons une écoute attentive de la municipalité. Il ne devrait pas y avoir de problèmes de ce côté. Mais on a des devoirs à faire, notamment notre plan d'affaires. », conclue Chantal Massicotte.

Une rencontre aura lieu le 29 mai prochain à la salle Saint-François-Xavier à Prévost où participeront Richard Painchaud, l’instigateur du mini-quartier de 70+ unités à Sherbrooke, et son partenaire expert Guillaume Brien, directeur de la Fédération des coopératives d’habitation de l’Estrie.

Allez hop, bon matin :)

En direct de 05:30 à 08:30

1576
100

Allez hop, bon matin :)

avec Karine Robert

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.